Fêter les six années de création à la Maille – Fermeture du lieu

Cher(e)s amies, cher(e)s adhérent(e)s,

Nous serions heureux de vous retrouver autour d’un verre le lundi 13 juillet à partir de 19h pour fêter ces six années de création, d’échanges, d’expériences, de partage du sens et du non sens, avec la joie que nous avons eu de présenter notre travail, de découvrir de nouveaux auteurs, de nouvelles équipes, de vous accueillir ici…

Nous avons défendu notre îlot jusqu’au bout. Aujourd’hui faute de moyens financiers pour engager la saison 2015-2016 nous fermons La Maille.

Avec toute l’inventivité, la conscience et la rigueur nécessaires, tout projet culturel a un seuil incompressible de réalisation, or si nous avons réussi à être encore cette saison à la limite de celui-ci, ce n’était objectivement plus le cas aujourd’hui à deux mois de l’ouverture de la saison prochaine.

Nous voulons regarder devant, en continuant de donner nos forces de création et d’élan sur la commune des Lilas.

Plus que jamais, en ces temps troublés, nous cultiverons notre joie et notre détermination à aller vers de nouveaux horizons… Des murs, nous l’espérons, nous en retrouverons, pour continuer de créer, d’inventer, d’imaginer et d’ouvrir les frontières…

Nous tenons à vous remercier pour votre engagement à nos côtés, vos lettres, vos paroles, vos actes, votre envie de voir ce lieu vivre, luciole dans la ville.

Nous avions écrit en arrivant sur nos murs ces deux phrases d’Épictète, il nous tient à cœur de les réécrire aujourd’hui et de les emporter partout où nous irons.

« L’exil et où peut-on m’expulser ? Hors du monde on ne le peut car partout où j’irai, il y aura le soleil, la lune, les astres, les songes, la conversation avec les dieux. »

« Tout est changement non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n’est pas encore. »

Nous saluons Épictète et tout son peuple grec. Au plaisir de vous retrouver.

Marie Fortuit et Armel Veilhan