3_le_pont_du_nord_c_elisabeth_carecchio

Du 1 au 5 Octobre 2019 LE PONT DU NORD Une création du CDN Besançon Franche-Comté UN SPECTACLE DE MARIE FORTUIT

https://www.cdn-besancon.fr/la-saison/le-pont-du-nord

http://www.lechangeur.org/event/le-pont-du-nord/

LA PRESSE EN PARLE

« La plume acérée, vive, âpre, Marie Fortuit se fait l’écho d’un monde, d’une société. Refusant tout linéarité, elle croque façon patchwork, le portrait en clair-obscur d’une jeune fille d’aujourd’hui. (..)  Au vu des applaudissements fournis (…), la magie a opéré.»
Olivier Frégaville-Gratian d’Amore, loeildolivier – 02 octobre 2019

« Sous le regard de Catherine Umbdenstock (collaboratrice à la mise en scène), les acteurs affirment la personnalité de leur personnage, Marie Fortuit en tête, tout en vibrante délicatesse. Portant Le Pont du Nord, première pièce, pleine de réminiscences et de secrètes connivences, d’une artiste obstinée. Tel est son sort.»
Jean-Pierre Thibaudat, Médiapart – 03 octobre 2019

« La lumineuse Marie Fortuit dans le rôle d’Adèle irradie une force imparable. (…) L’amie et amante d’Adèle, la reine du ciel et des songes, est incarnée, entre liberté et retenue, par Mounira Barbouch, belle présence intense et le sourire aux lèvres. (…) Un spectacle poétique enthousiaste et pétillant, résonnant d’une belle délicatesse.»
Véronique Hotte, hottellotheatre – 05 octobre 2019

« Après avoir hésité à se lancer dans une carrière de footballeuse professionnelle, [Marie Fortuit] a finalement opté pour le théâtre. Ce qui, à en juger par cette création, est incontestablement un bon choix.»
Hugues Le Tanneur, desmotsdeminuit.francetvinfo.fr – 13 octobre 2019

 

Dix ans après la fuite d’Adèle loin de son Nord natal, son frère Octave et elle se retrouvent à Paris. Chacun à sa manière, ils tentent de s’arracher aux blessures de l’enfance, de ne pas se noyer dans le souvenir d’un bal où, comme dans la chanson, quelque chose entre eux s’est écroulé. À leurs côtés, le pianiste Kosta, compagnon d’une tante récemment décédée, la pilote de ligne Sonia, et une place pour les absents. Marie Fortuit, artiste associée au CDN, compose Le Pont du Nord autour de plusieurs espaces de narration et d’imaginaire : le flux poétique de la parole intérieure des personnages ; le présent des acteurs et des liens du quatuor, écrit au plateau, à partir d’improvisations ; l’espace des souvenirs, qui prennent corps et se déforment par la mémoire d’un mot ou d’une sensation. La pudeur des sentiments retenus dans les scènes de rencontre éclate dans les monologues introspectifs et dans les moments musicaux où Schubert et Beethoven côtoient des chansons populaires, où le son de la ville se mêle à celui des paysages aériens. Poème scénique d’une force délicate, Le Pont du Nord relie des êtres que le temps, l’espace et le deuil avaient séparés.

https://www.cdn-besancon.fr/sites/saison19-20/files/CONTENT/SPECTACLES/DOCUMENTS/dossierproductionlpdn-19_09_2019.pdf

Équipe artistique

Avec
Mounira Barbouch
Antoine Formica
Marie Fortuit
Damien Groleau

Collaboration à la mise en scène Catherine Umbdenstock
Dramaturgie Clémence Bordier
Scénographie Louise Sari
Musique et son Aline Loustalot
Lumières Jacques-Benoît Dardant
Vidéo François Weber
Stagiaire assistante à la mise en scène Karine Guibert

Production

Production Centre dramatique national Besançon Franche-Comté en coproduction avec la compagnie Théâtre A, le Centre dramatique national Orléans / Centre-Val de Loire, La Comédie de Béthune Centre dramatique national Hauts-de-France et le Théâtre du Garde-Chasse aux Lilas. Avec le soutien du ministère de la Culture – Drac Bourgogne–Franche-Comté dans le cadre de l’aide à la résidence, du programme européen de coopération transfrontalière Interreg France-Suisse 2014-2020 dans le cadre du projet MP#3, des Plateaux Sauvages, du Théâtre L’Échangeur et du théâtre de chambre – 232U.

   Ce spectacle s’inscrit dans le cadre du projet MP#3.